Tal Afar: les USA contre la Résistance?

À peine deux jours après l’attaque sanglante des forces américaines contre les Hachd al-Chaabi, sur les frontières syro-irakiennes, les États-Unis reconnaissent avoir créé une base militaire non loin de Tal Afar, ville appartenant à la province de Ninive et située à l’ouest de Mossoul. Tal Afar abrite le gros du contingent des Hachd al-Chaabi qui ont largement contribué à la libération de Mossoul des terroristes de Daech.

L’information a été confirmée par l’un des commandants irakiens, Mahdi al-Khafaji, chargé de l’unité des équipements lourds de l’armée nationale. Selon cette source, 50% des travaux sont déjà accomplis pour la construction de cette base où devraient être déployés « les forces spéciales et les conseillers militaires US » déjà entrés dans la région « à bord de leurs véhicules blindés ».

La source irakienne affirme que la base en question « serait directement impliquée dans le processus de libération de Tal Afar » des mains des terroristes de Daech.

L’officier irakien Ahmad al-Jabouri en charge des opérations dans la province de Ninive estime de son côté que la construction d’une base américaine dans la zone pourrait signifier  » l’amorce imminent de l’offensive qui devrait déboucher sur la libération de Tal Afar ».

« Plusieurs pistes d’atterrissage sont sur le point d’être construites puisque les chasseurs bombardiers assureront le soutien logistique des troupes au cours de l’offensive », ajoute ce militaire irakien qui a évoqué la présence de 30 chars, de 190 véhicules blindés et de 100 bulldozers dans l’offensive qui devrait avoir lieu pour la reprise de Tal Afar.

Le journal irakien Al Sabah, citant le commandant en chef des forces d’intervention rapide irakiennes, le général Samer al-Hosseini, précise que l’offensive contre Tal Afar impliquera de  » nouveaux équipements » puisque l’opération « devra s’achever le plus rapidement possible ».

Le général confirme par ailleurs la présence de toutes les composantes des forces armées irakiennes dans la bataille de Tal Afar à savoir l’armée irakienne, les unités anti-terroristes, les forces d’intervention rapide, la police fédérale et les Hachd al-Chaabi. Par ailleurs, l’aviation irakienne participera très activement à cette offensive.

Une question se pose toutefois : les USA agiront-ils réellement contre Daech ou leur but consiste-t-il plutôt à contrer l’action des Forces de mobilisation populaire, les Hachd al-Chaabi?

La réponse reste ouverte. Cela fait près d’un an que les Forces de mobilisation populaire encerclent Daech à Tal Afar sans que Bagdad les autorise à reprendre la ville des mains des terroristes et cela pour une seule et unique raison : les ingérences américaines.

Il y a deux jours, l’artillerie lourde des forces US à al-Tanf, point de passage frontalier syro-irakien, a frappé les Hachd, provoquant la mort des dizaines de ses combattants. Il s’agissait pour les Américains de repousser les forces de la Résistance des positions fraîchement reprises aux terroristes de Daech dans l’est d’al-Tanf.

Signe de la synergie USA/Daech, dans les heures suivant l’attaque, Daech a lancé une vaste offensive contre les positions de la Résistance, tuant là aussi 17 soldats de la brigade Sayyid al-Shuhada, une composante des Hachd al-Chaabi.

Ce modus operandi a été constamment celui des Américains en Irak et en Syrie, à chaque fois que les terroristes takfiristes perdaient du terrain face aux forces nationales. Alors, les Américains, futurs « libérateurs » de Tal Afar?! Bien sûr que non.

french.almanar

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s