«Vendetta personnelle» de Poutine contre Clinton? Il ne lira même pas son livre!

Alors qu’Hillary Clinton accuse le Président russe d’avoir ourdi une «vengeance personnelle» pour assurer sa défaite lors de l’élection présidentielle aux États-Unis en 2016, Vladimir Poutine n’a aucune intention de prendre connaissance de son livre qui vient de paraître, affirme le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Lire la suite

Publicités

En Marche appelle à bannir Sputnik et RT: vous avez dit «valeurs démocratiques»?

Commentant les recommandations adressées aux médias français par le parti présidentiel En Marche!, qui appelait notamment à cesser «de relayer les « informations » livrées» par Sputnik et RT, «fût-ce pour en vérifier le bien-fondé», la rédactrice en chef Margarita Simonian a déclaré qu’elle s’imaginait autrement les valeurs démocratiques. Lire la suite

Poutine sur l’ingérence russe électorale: j’ai lu les rapports, il n’y a rien de concret

Le Président russe Vladimir Poutine, lors d’un discours au SPIEF, a fait savoir qu’il avait lu les rapports du renseignement américain sur l’ingérence russe présumée dans la présidentielle aux États-Unis et qu’il n’y avait trouvé rien de concret. Le chef d’État a également exhorté à «mettre fin à ce bavardage inutile et dangereux». Lire la suite

Le cœur des Russes penche désormais pour Le Pen #Marine2017

LA CAMPAGNE VUE DE L’ETRANGER – Les médias au service du Kremlin ont banalisé la candidate du FN. Elle est vue par Poutine comme la représentante d’un « spectre politique européen qui se développe assez rapidement ». Lire la suite

Je suis reconnaissant au Front National et à Marine Le Pen, Donbass

Alain Benajam  Ma position par rapport à Marine Le Pen et au Front National.

J’ai été et je le répète membre et cadre du PCF a un assez haut niveau durant 29 ans . J’ai abandonné ce parti en 1992 et je me suis rapproché de Thierry Meyssan mon voisin de l’époque, nous avons fondé le Réseau Voltaire en 1994, à l’époque nous étions considérés comme gauchistes, jusqu’à ce que nous remettions en cause et dénoncions les bombardements sur la Serbie. A partir du 11 septembre 2011 et notre prise de position connue, nous fûmes taxés d’antisémites, révisionnistes d’extrême droite.
Le Réseau Voltaire a eu après cette période une position totalement anti impérialiste.
Quand il y eu le Maidan en Ukraine suivi du massacre de la maison des syndicats d’Odessa et le début de la guerre du Donbass, en tant que président du Réseau Voltaire France, je me suis rapproché de gens voulant développer la solidarité avec ceux qui étaient persécutés et assassinés par les nazis ukrainiens. Je n’ai trouvé que des gens ayant été à droite ou à l’extrême droite pour monter cette association Novopole notamment avec mon ami André Michel Chanclu.
Puis un groupe de volontaires voulant aller combattre dans le Donbass m’a contacté pour me demander mon avis et assurer la solidarité en France de ce combat très risqué.
Avec André Michel Chanclu, Svetlana Kissileva et mon neveu Vincent Perfetti, nous avons organisé nombre de manifestations de solidarité avec le Donbass.
J’ai vu à ces manifs pas mal de membres du FN peu ou pas de gens de gauche même quand nous manifestions contre le massacre de communistes.
Le Front National au travers de sa publication National Hebdo fut la seule publication française à relater les très durs combats du Donbass qui ont fait des milliers de morts civils et « militaires » qui n’étaient que des volontaires civiles.
Dire que ce parti est fasciste est une rigolade ayant soutenu justement des gens qui combattaient le fascisme réel et non fantasmé.
Je suis reconnaissant au Front National et à Marine Le Pen d’avoir soutenu ce combat anti impérialiste et de le soutenir encore alors que la néo gauche mutée se taisait. Je voterai et ferai voter Marine Le Pen au 2ème tour, au premier, j’irai donner un petit coup de pouce à Asselineau qui le mérite.

Alain Benajam

facebook.com

Pourquoi Réseau Voltaire France ? par Alain Benajam

La guerre du Donbass fr.wikipedia.org

Boulevard Le Pen #World4Marine

Ceci doit-il être considéré comme un signal ? Il s’agit de la parution d’un article US qui reprend des informations diffusées par Le Figaro, le 17 mars, sous la plume d’Ivan Rioufol selon lequel des “sondages secrets” circulant là où ils le doivent, “sous le manteau”, donneraient à Marine Le Pen près de 34% au premier tour (« Trêve de plaisanterie: ces bravoures d’opérette ne pèsent rien, bien sûr, devant la colère française. Lire la suite