Bachar el-Assad pourrait rencontrer Kim Jong-un en Corée du Nord

A quelques jours du sommet de Singapour qui devrait réunir pour la première fois Donald Trump et Kim Jong-un, l’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé que Kim Jong-un recevrait son homologue syrien Bachar el-Assad.

L’agence officielle nord-coréenne KCNA a annoncé ce 3 juin que Bachar el-Assad se rendrait en Corée du Nord afin d’y rencontrer son homologue nord-coréen Kim Jong-un. «Je vais me rendre en RPDC [République populaire démocratique de Corée] et rencontrer […] Kim Jong-un», aurait déclaré le président syrien le 30 mai, alors qu’il recevait les lettres de créance du nouvel ambassadeur nord-coréen à Damas, Mun Jong-nam. Lire la suite

Publicités

Syrie: la vraie guerre de l’OTAN

Des frappes américaines contre les positions de l’armée syrienne à Deir ez-Zor ont eu lieu dans la nuit du 23 au 24 mai, peu après qu’une offensive éclair des terroristes de Daech eut échoué. L’attaque a été pilotée depuis la base américaine d’al-Tanf située sur le triangle frontalier Syrie/Jordanie/Irak. Lire la suite

Palestine : Vendredi des jeunes révolutionnaires, la marche de retour se poursuit

Au moins une dizaine de Palestiniens ont été blessés vendredi par les balles israéliennes près de frontière séparant Gaza et «Israël», lors du rassemblement de la «grande marche du retour» qui se poursuit pour la cinquième semaine consécutive. Lire la suite

Une frappe militaire contre un État souverain est irresponsable, selon Pékin

La Chine s’est rangée à l’avis des pays qui ont dénoncé les frappes des États-Unis et de leurs alliés réalisées sous le prétexte de la lutte contre les armes chimiques en Syrie. Lire la suite

Attaque chimique présumée: les USA examineront d’éventuelles mesures «dès dimanche»

Les États-Unis, pays qui a déjà effectué en avril 2017 une frappe de missiles sur la Syrie en réaction aux informations sur une attaque chimique sans que ses auteurs ne soient établis, se préparent à examiner des mesures contre ce pays sur fond d’informations relayées par des radicaux sur une soi-disant nouvelle attaque chimique le 7 avril 2018. Lire la suite