France: le projet de loi antiterroriste, controversé, revient devant les députés

Les députés français reprennent lundi leurs débats sur le controversé projet de loi antiterroriste du gouvernement, jugé menaçant pour les libertés individuelles à gauche quand la droite lui reproche au contraire de ne pas aller assez loin. Lire la suite

Publicités

L’armée prend le contrôle de Tabni, Marat et Boueidha dans la banlieue de Deir Ezzor

Deir Ezzor / L’armée arabe syrienne a élargi la zone qu’elle contrôle dans la rive est de l’Euphrate, après avoir visé les derniers regroupements de «Daech» dans le village de Marat et s’est emparée de la localité de Tabni, et du village de Bouitiya dans la banlieue ouest. Lire la suite

Menace terroriste: à quoi l’Europe doit-elle se préparer?

«Les organisations terroristes ciblent les « loups solitaires » et incitent à provoquer en Europe des déraillements de trains, des incendies de forêt ou des empoisonnements de nourriture», s’inquiète la police française. Mais qu’ont donc à craindre les Européens? Des experts russes en la matière se sont penchés sur le problème. Lire la suite

«Vendetta personnelle» de Poutine contre Clinton? Il ne lira même pas son livre!

Alors qu’Hillary Clinton accuse le Président russe d’avoir ourdi une «vengeance personnelle» pour assurer sa défaite lors de l’élection présidentielle aux États-Unis en 2016, Vladimir Poutine n’a aucune intention de prendre connaissance de son livre qui vient de paraître, affirme le porte-parole du Kremlin, Dmitri Peskov. Lire la suite

Moscou: la présence US en Syrie viole le droit international

Invoquant le droit international, le chef de la diplomatie russe a pointé du doigt l’absence de fondement légal permettant de justifier la présence des forces américaines en Syrie. Lire la suite

Pourquoi les USA ont évacué les chefs de Daech de Deir ez-Zor

Bien que Washington nie l’évacuation des commandants de Daech de Deir ez-Zor par les hélicoptères américains, la probabilité qu’elle a eu lieu est presque 100%, a estimé le sénateur Klintsevitch. Selon lui, ce geste américain s’explique par le fait que «les États-Unis voient toujours le but de leur existence dans la confrontation avec la Russie». Lire la suite